>
>
>
Commerce équitable : une alternative responsable pour une consommation éthique
Catégorie(s)

Commerce équitable : une alternative responsable pour une consommation éthique

Ecrit par
Régis L.
Publié le
5/10/2023

Chaque année, la journée mondiale du commerce équitable se déroule le 2ème samedi du mois de mai. Cette année, elle aura lieu le 13 mai afin de sensibiliser les grandes et petites enseignes, les consommateurs et les producteur.trice.s aux enjeux d’un commerce plus juste et équitable, respectant les piliers du développement durable. Il y a quelques années, le commerce équitable était réservé aux initiés, tiers-mondialistes et aux écolos. Aujourd’hui, la prise de conscience s’est généralisée et se retrouve dans les pratiques des pays développés et en voie de développement.

Par exemple, en optant pour des aliments anti-gaspi et zéro déchets, on contribue indirectement à offrir un mode de vie plus décent aux producteurs car cela permet de sauver des produits alimentaires du gaspillage. Chez PimpUp, nous luttons contre le gaspillage alimentaire en proposant des paniers de fruits et légumes frais, de saison et anti gaspi. En rémunérant nos producteurs au juste prix et en préservant notre planète, nous nous inscrivons parfaitement dans un modèle de production et de commercialisation respectant les enjeux du commerce équitable.

Un pas vers un monde plus juste et durable

Qu’est-ce que le commerce équitable ?

Le commerce équitable est un modèle d’économie éthique et responsable qui permet de nous interroger sur nos habitudes de consommation et les mauvaises habitudes qui contribuent au gaspillage alimentaire. La plupart des consommateurs privilégient l’achat au meilleur prix sans véritablement prendre en compte les conditions de travail et de production dans les pays producteurs. Bien souvent, les acheteurs ne se posent pas de questions sur les moyens de production ou d’acheminement. Et pourtant, de nombreux produits sur le marché proviennent de pays lointains, collectés à des prix dérisoires avant d’être acheminés en Europe. Ainsi, le commerce équitable permet de se concentrer sur les conditions de production des produits alimentaires.

Encadrée par un cahier des charges strict, cette démarche collective et militante est basée sur des modes de production, de commercialisation et de consommation favorisant la protection de l’environnement. Le commerce équitable doit garantir un développement économique plus harmonieux en permettant aux paysans producteurs d’obtenir une juste rémunération, tout en favorisant les modes de production respectueux de la biodiversité. Elle vise aussi à respecter les droits fondamentaux des producteurs et des travailleurs. Elle se concentre ainsi sur la transparence des prix, sur le respect et le dialogue.

Les missions du commerce équitable

La journée mondiale du commerce équitable a pour mission de sensibiliser chaque personne pour soutenir les producteurs locaux et changer les mentalités présentes dans notre société. Celle-ci a été instaurée en 2004 par le WTFO, l’Organisation Mondiale du Commerce Équitable pour contribuer à un monde meilleur où l’équité, la justice et le développement durable se placent au cœur des pratiques commerciales. Aujourd’hui, l’organisation a déjà réuni près de 300 organisations au sein de 70 pays.

Le commerce mondialisé crée de nombreuses inégalités envers les producteurs et les travailleurs salariés, qui sont les premiers à subir de multiples formes d’exploitation et de violation des droits humains. Porté par des ONG (comme Max Havelaar France et le mouvement Fairtrade/Max Havelaar) et des entreprises engagées, le commerce équitable s’oppose à ce modèle qui à tendance à s’amplifier au fil des années. De nombreux produits et matières premières agricoles cultivés en Afrique, en Amérique Latine ou en Asie renforcent les injustices que rencontrent les paysans et les ouvriers.

Par exemple, les prix mondiaux des matières premières sont fixés dans les bourses internationales. Cela signifie entre autres que certains paysans n’ont pas de pouvoir de négociation vis-à-vis de leur développement économique et occupent donc une position précaire. Les producteurs étrangers doivent parfois vendre leurs produits rapidement, si ces derniers sont périssables car ils n’ont pas toujours de stockages performants pour conserver les produits. Face à l’instabilité des prix, les producteurs et productrices sont dans l’incapacité d’envisager à l’avenir. De plus, dans certaines grandes plantations, le droit du travail n’est pas toujours respecté. Cela implique que les travailleurs et travailleuses salariés ne peuvent pas défendre leurs droits.

Le commerce équitable a donc pour objectif de lutter contre ce type d’injustice en proposant des actions économiques, sociales et environnementales.

Le commerce équitable en quelques chiffres

Depuis 2021, le marché du commerce équitable poursuit sa progression remarquable dans un contexte de crise. La consommation de produits issus du commerce équitable augmente sur les filières françaises avec 35% des ventes totales contre 65% sur les filières internationales. Dans le secteur alimentaire, plus de 10 200 produits ont été proposés aux consommateurs, ce qui représente une augmentation de 36% entre 2020 et 2021 selon l’Observatoire du Commerce Équitable. On constate également que 88% des produits alimentaires ont obtenu la double labellisation (équitable + bio) durant 2021. On peut ainsi en déduire que cette transition agro écologique séduit de plus en plus les français.

Selon web pedagogique, les produits issus du commerce équitable représentent 84% des produits alimentaires, soit la majorité en 2011. On constate aussi que le textile représente 11% des produits issus du commerce équitable. Les produits de beauté et de bien être ainsi que les décorations et l'artisanat représente 2% du commerce équitable tandis que le tourisme représente une part de 1%. Ainsi, on constate que les produits alimentaires représentent un taux important du commerce équitable.

Les 10 principes du commerce équitable

Selon la WTFO (World Trade Fair Organization), le commerce équitable doit respecter 10 grands principes :

  • L’engagement envers les producteurs
  • La transparence
  • L’équité
  • La définition d’un prix juste
  • Le respect des droits des enfants
  • Le respect de l’humain
  • De bonnes conditions de travail
  • Un soutien pour les producteurs
  • Promotion du commerce équitable
  • Respect de l’environnement

Les acteurs concernés par le commerce équitable

La journée mondiale du commerce équitable concerne tous les acteurs présents sur le marché local ou international. Elle fait appel aux :  

  • Petits producteurs, aux travailleurs agricoles, aux artisans des pays du Sud
  • Industriels de n’importe quel secteur d’activité
  • Entreprises de toute taille, aux commerçants, aux entrepreneurs
  • Associations, aux groupes, aux particuliers
  • Écoles, aux universités oeuvrant pour le développement durable
  • Différents systèmes de certification

Depuis l’instauration de la loi du 31 juillet 2014, la journée mondiale du commerce équitable se porte sur tout type d’échanges commerciaux. En tant que citoyen écoresponsable, vous avez la possibilité de participer au commerce équitable en soutenant les producteurs locaux et les associations qui s’engagent dans la préservation de l’environnement et de l’écologie.

Reconnaître un produit respectant le commerce équitable

Pour identifier un produit respectant les critères économiques, sociaux et environnementaux du commerce équitable en grande surface, dans les magasins bio, dans les épiceries, dans les restaurants, les distributeurs automatiques ou les cafés, le label Fairtrade/Max Havelaar a été créé. En choisissant un produit marqué par ce label, vous permettez aux producteurs de vivre dignement de leur travail, de protéger le droit des travailleurs et des travailleuses, de lutter contre le travail des enfants, de défendre le droit des femmes, de lutter contre les discriminations, de préserver la biodiversité, de soutenir l’adaptation au changement climatique et de développer l’agriculture biologique.  

Les principaux labels du commerce équitable

Commerce Equitable France réunit 33 principaux acteurs français du commerce équitable. Pour en savoir plus, vous pouvez les découvrir sur leur site internet.

La quinzaine du commerce équitable : un évènement phare de sensibilisation et de mobilisation citoyenne

Initiée en 2001, la quinzaine du commerce équitable est une période de sensibilisation au commerce équitable. Elle concerne aussi bien les citoyens que les décideurs économiques et politiques, ainsi que les collectivités et les médias. Durant quinze jours, les entreprises, les associations et les collectivités territoriales proposent des animations partout en France. L'objectif de cet évènement est de favoriser un monde plus juste, plus humain et qui préserve l'environnement. Avec le commerce équitable, les échanges et les animations sont basés sur l'équité, le partage et le bien être social et environnemental.

Sources

journée-mondiale.com
tdc-enabel.be
artisansdumonde.org
maxhavelaarfrance.org
esi-business-school.com

Découvre les paniers PimpUp
Des paniers anti-gaspillage de fruits et légumes, en direct des producteurs, et livré en point relais
Dès 9.99€
Voir les paniers

Lutte à nos côté contre le gaspillage alimentaire !

Commander